J’ai testé « Les Cahiers Filliozat »

Ça fait un moment que j’ai envie d’écrire ce billet, et ça y est je me lance 🙂 Entre la grossesse, l’arrivée de bébé 3, confinement 1, bébé 2 qui ne dort pas, l’école à la maison, confinement 2, l’assistante maternelle en arrêt maladie pendant plusieurs mois, l’année a été très mouvementé et nous avons dû nous réinventer pour affronter tous ces chamboulements et ces nouveaux rythmes.

Avec ma fille ainée, nous n’arrivions que peu à nous retrouver et c’est durant ma dernière grossesse que nous avons commencé à tester « les cahiers Filliozat ». C’était un moment ressourçant pour toutes les deux et c’était très facile à mettre en place. Le premier que j’ai présenté à ma fille (et qui était un test pour moi) était celui sur la « Confiance en soi », elle était âgée de 5 ans à l’époque et elle a littéralement A-D-O-R-É! Si bien, qu’ensuite elle m’a demandé de faire les autres cahiers de la collection. Je vous assure que je n’ai rien forcé, elle me les réclame d’elle-même!

Je vais vous parlé donc du tout premier sur la confiance en soi, un de mes préféré je dois l’avouer. Les exercices sont très accessibles et facilement compréhensibles pour des enfants à partir de 5 ans. Mis à part les exercices, coloriages, et mises en scène pour faire comprendre un concept à l’enfant, à mon sens ces cahiers contiennent 3 gros PLUS:

>> L’enfant repart toujours avec des OUTILS qu’ils peut afficher chez lui et qu’il aura pour certains finalisé. L’enfant se sent impliqué et veut s’en servir à la maison.

>> À la fin du cahier, il y a un livret destiné aux parents.

>> C’est une activité qui implique l’enfant ET le parent: ainsi chacun est amené à réfléchir et à partager sur le sens de ces activités. C’est clairement une invitation à l’échange. Le cahier est très facile à déployer et nécessite très peu de matériel. Pratique quand on a d’autres touts petits qui se réveillent de la sieste (par exemple) et que l’activité nécessite d’être interrompue rapidement.

Ma fille reprends même les anciens « cahier Filliozat » qu’elle a fait pour les revoir, bref, c’est assez chouette quand même, quand on voit l’intérêt qu’ils suscitent!

Il y a tout de même un gros MOINS. En effet, même si les cahiers sont conseillés pour des enfants à partir de 5 ans… force est de constater qu’ils ne sont pas tous adaptés à cet âge.

Si je me réfère à mon expérience personnelle, après avoir terminé celui sur la confiance en soi nous avons ensuite commencé celui qui s’intitule « on se dispute, on se réconcilie » et on s’est arrêté très vite car ce n’était pas du tout faisable pour elle. Il y avait beaucoup de jeux où il était nécessaire de savoir manier les lettres & les mots… donc on l’a mis de coté et on a recommencé quand elle avait plus de 6 ans. Et bien là, oui ça allait beaucoup mieux et elle était très contente de le faire.

Entre les deux, nous avons aussi testé celui sur les Émotions, qui avait été mis à disposition gratuitement pendant le premier confinement. Allez-y les yeux fermés, il est très accessible. Le dernier en date que nous avons terminé la semaine dernière est celui sur les relations « frères et soeurs ». Une belle référence également si l’on souhaite faire travailler l’empathie, car le cahier invite à se mettre à la place du grand, puis du petit… C’est tellement intéressant de vivre les discussions qui émerge suite à ces exercices.

Et vous, avez-vous tester les cahiers Filliozat? Qu’en avez-vous pensé?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s